ÉTÉ-AUTOMNE 2020
 
 

 


Petite (Blu-ray)
April Willliams est assistante de Jordan Sanders. Elle terrorise tout le monde au bureau, dévorée par ses ambitions. Une fille qui travaille avec elle dispose d’un pouvoir et va transformer Jordan en fille. Celui-ci ou celle-ci, c’est selon, va porter un soutien à April. Mais voyez avec quel sombre dessein il opère pour venger le bureau. C’est une comédie désopilante co-réalisée par Joshua Aaron Stringer et Tina Gordon Chism.


 

 


Run the race (Blu-ray)
Réalisé par Chris Dowling le film est présenté comme une dramatique chrétienne! Ce sont deux frères qui ont tout jeté leur dévolu dans le football afin d’apaiser la douleur qui les rongent depuis la mort de leur mère et la l’abandon de leur père. Il a été tourné à Birmingham en Alabama. Évidemment, à connotation chrétienne, il allait un message d’espoir en dépit de la fatalité de l’existence.


 

 


Nous (Blue-ray)
Film d’épouvante, il relate les vacances d’Adelaïde, Gabe et leurs deux enfants qui ont choisi pour ce faire, de louer une “charmante” maison au bord d’un lac. Vint un soir quatre inconnus qui vont s’introduire et semer la terreur. Un poncif dans le genre, mais bien ficelé. Et même si les ficelles sont bien connues ça se regarde encore très bien.


 

 


État captif (Blu-ray)
C’est un film de science-fiction qui va combler les amateurs du style. Il était une fois notre bonne vieille planète qui fut visitée il y a dix ans par des extra-terrestres qui s’y sont établis. Avec pour réaction chez les terriens deux clans qui s’opposent. Ceux qui ont vu en eux l’incarnation chez eux de la loi et l’ordre, on les appelle les collabos, et les autres les résistants qui les honnissent comme représentants de la limitation de leurs droits et libertés. Un dilemme est proposé par un collabo à un autre de l’autre camp, venir les rejoindre ou mourir. Parmi les acteurs le toujours excellent John Goodman.


 

 


Greta (Blu-ray)
C’est une professeure de piano et veuve Greta (Isabelle Huppert) assez caractérielle. Une qui va en faire les frais, c’est cette jeune femme qui va lui rapporter le sac à main que l’artiste a égaré dans le métro. La samaritaine voit dans la pianiste une substitution à la mère qu’elle n’a pas eu. Une étrange relation va se nouer où l’actrice iconique française va jouer de tous les registres. A voir absolument si vous êtes un fan fini de la Huppert.


 

 


Bonne fête encore! (Blu-ray)
Suspense assez étrange où une étudiante s’éveille un matin, jour de son anniversaire, dans une chambre d’un campus se demandant se qu’elle peut bien foutre là. Par après, elle sera poignardée, et se retrouver à nouveau dans la même chambre que la dernière fois. On exploite ici le thème de la réincarnation. Qui met en vedette Jessica Rothe, Israël Broussard et Ruby Modine dans une réalisation soignée de Christopher Landon.


 

 


Pompiers en alerte 2 (Blu-Ray)
Si vous nourrissez votre fantasme de jeunesse de devenir pompier, vous prendrez votre pied avec cette suite qui raconte l’histoire du jeune combattant du feu, Sean, qui poursuit la tradition familiale comme son père qui était également pompier et qui est mort au combat lors d’un incendie dans une centrale de produits chimiques. Or à la caserne 17 de Chicago lieu de son affectation, se trouve son oncle Brian qui la dirige. Et le neveu a un contentieux avec cet oncle qu’il soupçonne d’avoir causé la mort de son paternel. En marge de cette affaire, il y aune série d’incendies criminels dont on croit qu’ils sont l’œuvre de pyromanes internationaux. Comme on voit, l’action ne manque pas. Du pur divertissement pour un vendredi soir à l’issue d’une semaine éprouvante.


 

 


Lutte en famille (Blu-Ray)
Amateurs de lutte, voici une histoire vraie d’une smala familiale qui vit dans l’univers de la lutte. Et beaucoup de leurs membres rêvent de faire leur entrée dans la WWF la ligue professionnelle américaine de la lutte. Finalement c’est la fille, Paige, qui sera retenue. Commence un entraînement rigoureux. C’est un beau blockbuster pour qui veut chasser la grisaille et qui met en vedette dans le rôle de la lutteuse Florence Pugh dont on devrait entendre parler beaucoup dans le futur. A noter, la participation heureuse de Dwayne Johnson qui joue son propre rôle.


 

 


Une femme d’exception (Blu-Ray)
Nous sommes ici avec une biographie professionnelle de cette avocate au parcours d’exception Ruth Bader Ginsburg qui est aujourd’hui âgée de 85 ans et qui siège à la Cour suprême des États-Unis. Elle est incarnée par Felicity Jones absolument remarquable. Un véritable parcours du combattant pour cette juriste qui a eu peine au début èa entrer dans un cabinet. Qui deviendra une inspiration pour beaucoup de femmes. C’est elle qui incarne la modération au tribunal suprême des États-Unis face à un Donald Trump conservateur et qu’elle freine.


 

 


L’incroyable aventure de Bella (Blu-Ray)
Voici une histoire attendrissante qui va annihiler tout forme de préjugé concernant les pitt-bull. En effet l’héroïne du film est une chienne de cette race qui a pour prénom Bella. Pour elle ça devient inquiétant et aussi pour son maître, car le maire de Denver au Colorado mène une guerre sans merci pour rayer de la carte cette race canine de son territoire. Le proprio du chien question de protéger son ami à quatre pattes, va lui trouver refuge au Nouveau-Mexique. Mais le chien qui ne comprend pas tout, croit que son maître l’a abandonné. Il va donc faire un long périple pour le retrouver, parsemé d’aventures. C’est une réalisation de Martin Smith avec en vedette Ashley Judd. Après visionnement vous ne verrez peut-être plus les pitt-bull de la même manière.


 

 


MFKZ (Blu-Ray)
C’est un film d’animation pour adultes avec un contenu teinté de violence et de sexualité. Et cosigné par deux réalisateurs, Guillaume Renard et Shoujirou Nishimi. C’est une adaptation de la BD de Renard ayant pour titre Mutafukar. Le décor est planté à Dark meat City non loin de Los Angeles. L’intrigue est toute simple, des guerres de gang qui ont comme objectif de sauver rien de moins que la Californie. Dans le genre ça débarque et on ne fait pas dans la dentelle.


 

 


Welcome to Marwen (Blu-Ray)
Si vous aimez l’actrice Diane Kruger voici une belle occasion de la revoir dans ce drame où un gars devient amnésique à la suite d’une agression. Il va devoir entreprendre une thérapie reconstructive. Les producteurs n’ont rien lésiné qui ont carrément fait construire la réplique d’un village belge durant la Seconde guerre mondiale. Le réalisateur Zemeckis est le même qui a fait Forrest gump. Donc on sait que l’on à affaire à de la qualité cinématographique.


 

 


Les morts ne meurent pas
Une magnifique parodie d’épouvante qui raconte les tribulations de deux flics qui travaillent dans un petit bled des États-Unis. Ils se meurent d’ennui ou presque, car il ne se passe jamais grand chose. Du moins pas jusqu’à ce que surviennent des événements troublants, comme le sentiment d’allongement des journées et des animaux d’ordinaires pacifiques qui se montrent agressifs. C’est bien amené et ça reprend avec amusement les poncifs que l’on retrouvent habituellement dans ce type de films.


 

 


Yesterday
Comédie musicale britannique qui tourne autour de deux personnages, un qui découvre les Beatles, où du moins est le seul à les connaître et un autre qui prétend que les Fab Four n’ont jamais existé. Un sujet prétexte à mettre de l’avant les classiques du célèbre quatuor. Une belle opportunité pour les fans du groupe.


 

 


MIB hommes en noir international
Cette comédie de science-fiction est centré sur un groupe de vigiles sans peurs et sans reproches, ces fameux hommes en noir. Une jeune femme, Molly, (Tessa Thompson) est obnubilée par cette organisation et demande à en faire partie. Ce que femme veut...Elle intègre donc ces hommes en noir avec une mission qui a pour décor la ville de Londres. Elle est alors l’agent M. Elle doit venir à bout de deux extraterrestres et les éliminer. Dans ce film on note la présence de deux pointures du cinéma Liam Neeson et Emma Thompson.


 

 


Mes voyages de chien
C’est un mélodrame canin avec en vedette un adorable chien nommé Bailey. Il sera au cœur d’une séparation de ses maîtres. Par ailleurs il aura à cœur de s’occuper de la petite-fille du couple déchiré, CJ. C’est signé Gail Mancuso qui a su très bien exploiter les mimiques de la bête. On craque malgré nous.


 

 


Amazing Grace
C’est le titre d’un disque culte de Aretha Franklin enregistré en janvier 1972 dans une petite église du quartier de Watts à Los Angeles. Séance qui fut filmé et dont on montre enfin ce qu’il en fut. De l’inédit. En son temps ce fut l’album gospel le plus vendu. Et l’occasion de s’émouvoir de la ferveur avec laquelle la chanteuse s’investie. Du grand art.


 

 


Ma
Film d’épouvante réalisée par Tate Taylor qui se résume à ceci, une femme solitaire Sue Ann (Octavia Spencer) qui veut commencer à s’ouvrir aux autres. Elle hébergera pour commencer une adolescente. Cette dernière lui demandera la permission d’organiser une surboum au sous-sol. L’hôte acquiesce en mettant toutefois quelques conditions. Allez voir la suite qui va virer au cauchemar. C’est mené rondement avec aucun temps fort.


 

 


Comme des bêtes 2
Côté film d’animation, voici une production qui ne manque pas de sel avec deux gentilles bestioles prénommées Max et Duke et leur maîtresse, Katie. Celle-ci va faire la rencontre d’un homme qui a un fils, Liam. Cela va changer passablement la donne pour notre premier duo. Des aventures aussi à la pelle. De quoi ravir les bouts d’choux et les plus grands qui souhaitent retomber en enfance.


 

 


Arnaqueuses
Deux arnaqueuses patentées (Anne Hathaway et Rebel Wilson) se rencontrent dans le sud de la France. VVa s’instaurer entre ces deux femmes une compétition. Mais elles feront tout de même un sacré tandem. Les deux actrices font merveille, et la vulgarité de Rebel Wilson ne se dément pas. Quel beau divertissement!


 

 


Georges le petit curieux singe royal
Film d’animation avec ce singe à la fois timide et exubérant. Cette histoire est tirée d’un classique de la littérature pour enfants. De belles images réalisées par Matthew O’Gallaghan. Qui tiendront captifs vos petites têtes. Ne serait-ce que pour ça, le film a son importance.


 

 


Le balafré
Les studios Universal font une fine fleur au film Le balafré de Brian de Palma lancé sur les écrans en 1983, dans une nouvelle édition dite gold. Ce film d’une rare violence, qui provoqua pour cette raison un tollé en son temps, met en vedette Al Pacino qui prend la peau du célèbre Al Capone. Pour la petite histoire il faut rappeler qu’au départ ce devait être Sydney Lumet qui devait le tourner, mais finalement de Palma l’emporta qui fit scénariser la chose par Olivier Stone. Au box office il catonna avec des rentrées de 65 millions de dollars.


 

 


L’informateur mort ou vif
Au casting, les acteurs Rhea Seahorn, Roxanne McKee et Tanya van Gaan. L’histoire raconte un négociateur au sein du corps de police de New York. Qui va faire alliance avec une agente du FBI. Les deux seront appelés dans le cadre d’un braquage de la réserve fédérale américaine et où il y a prise d’otages. Et vous verrez que la mission n’est pas de tout repos. Chaque minute de ce film voit monter la tension. Excellent est un euphémisme.


 

 


Anéantissement
Science-fiction d’épouvante qui nous fait rencontrer des marines de l’espace qui doivent répondre à un appel de détresse logée d’une colonie martienne. Quelle surprise les attendent. Des êtres absolument maléfiques tout droit sortis des feux de l’enfer pour reprendre une expression consacrée. Le réalisateur Tony Giglio à coups d’effets, a mis le paquet pour que nous ne puissions décrocher de nos fauteuils. Ce film est l’adaptation au grand écran du fameux jeux vidéo.


 

 


Parasite
En Corée du Sud une famille de bougons locaux réussi à infiltrer une famille de bourgeois en faisant embaucher toute la famille à divers postes, jusqu’à prendre le contrôle de la vie quotidienne. Ce nouveau mode de vie forcé va quand même prendre fin abruptement. Réalisé par Bong Joon-Ho c’est une comédie hilarante qui a gagné des millions de cinéphiles sans compter de nombreux prix mérités à la clé dont la palme d’or au Festival de Cannes.


 

 


Hobbs & Shaw rapides et dangereux
Quand vous avez en même temps à l’affiche Dwayne Johnson et Jason Stratham vous avez l’assurance de ne pas vous endormir devant le petit ou grand écran. Ici un agent de la FBI basé à Los Angeles doit composer avec son ennemi juré, un mercenaire britannique. C’est qu’un agent du M16 anglais a dérobé un virus puissamment mortel, capable de décimer la moitié de l’humanité et que convoite une sorte de mi-robot mi-humain aux sombres desseins. Pour une fois les deux mecs devront enterrer la hache de guerre. Avec de l’action à la pelle.


 

 


Downton Abbey, le film
Les tournages de la série culte étant terminés en s’ennuyait déjà des histoires se déroulant dans ce château devenu si familier de Downton Abbey. On a donc réalisé un film dont l’histoire tourne autour de la venue du roi George V. Tous nos personnages favoris sont mis à contribution. Et on les voit solidaires, au moment où l’équipe du roi veut contrôler toute la place, dont surtout la cuisine. Vous allez voir comment le personnel régulier va prendre sa douce vengeance. On va même sauver le souverain d’un attentat.


 

 


Abominable
Un gentil film d’animation co-réalisé par Jill Culton et Todd Wilderman. Vous ferez connaissance avec une fille déjantée, Yi qui va faire équipe avec rien de moins que le yéti. La première veut ramener la renommée créature à son domicile, mais cela ne va pas se faire sans certaines contraintes. C’est attendrissant au possible avec de superbes images qui raviront petits et...grands.


 

 


Bons garçons
Il met en vedette ce jeune acteur surdoué Jacob Tremblay dans une réalisation de Gene Stupnitsky. C’est le jeune Max élève de sixième année, qui en pince pour une jeune fille. Mais comment parvenir à l’embrasser ? Il va tenter de se rendre intéressant auprès d’elle, avec le support de deux amis. Une jolie étude de caractères qui montre que plus les générations passent, plus on retrouve les mêmes éléments qui animent les relations garçons et filles. On ne refait pas le monde.


 

 


Harriett
Une production historique basée sur la vie de Harriet Tubman une esclave noire américaine  évadée qui va contribuer à organiser la fuite d’une centaine de ses semblables. Le tout se passe autour de 1849. Un film qui tombe à point nommé au moment où la communauté afro-américaine est en pleine revendication concernant l’abolition du racisme ambiant aux États-Unis. Chapeau à l’actrice Cynthia Erivo qui incarne admirablement la rebelle. Et aussi au réalisateur Kasi Lemmons qui a recréé l’ambiance à l’époque. Il générera certes chez les auditeurs une prise de conscience.


 

 


Queen & Slim
Réalisation de Melina Matsoukas avec en vedettes  Daniel Kaluuya et  Jodie Turner-Smith est un drame se déroulant en Ohio. Un couple afro-américain est intercepté par une patrouille de police alors qu’il circulait en automobile. Et le malheur voudra que, sur une perception de légitime défense, l’homme du couple va abattre le policier blanc. Les deux ensuite se sauvent, ce qui aggrave leur cas et donne lieu à une traque. Cette production tombe à point nommé au moment où les tensions raciales gagnent en ampleur chez nos voisins du sud de la frontière. Excellent jeu des acteurs.


 

 


Dolittle
Un homme aux dons exceptionnels, dont celui de pouvoir parler aux animaux (Robert Downey Jr.) entreprend un périple vers une île lointaine afin de trouver l’antidote au poisons qui a été administré à la reine Victoria.  On peut voir de même l’excellente prestation de Martin Sheen. Ça se regarde nonchalamment avec une bonne dose d’évasion pour quiconque a eu une grosse journée.


 

 


1917
Nous sommes une année avant la fin de la Première guerre mondiale, cette boucherie sans nom. Deux soldats britanniques sont chargés d’une mission impossible, à savoir contourner par l’arrière les lignes ennemies allemandes. Cette coproduction Royaume-Unie USA est signé Sam Mendes avec dans les rôles principaux George MacKay et Dean Charles Chapman. Film qui exalte la bravoure dans ce contexte difficile comme tout.


 

 


Les quatre filles du docteur March
Les fans de Timothée Chalamet auront le plaisir de le retrouver dans ce thème classique des quatre filles du docteur March. Rappelons que nous sommes en 1860 en Nouvelle-Angleterre où une mère élève quatre filles alors que le mari est à la guerre. Quatre tempéraments de jeunes filles aussi divers les uns que les autres. Elles vont faire connaissance avec un riche et séduisant voisin, vous savez qui. Qui va en pincer pour la plus émancipée des quatre. Tout est dit. Une énième version qui est très agréable à regarder.


 

 


La photographe
Issa Rae et LaKeith Stanfield partagent l’affiche de ce drame sentimental. Mae découvre une photo ancienne qui peut la mettre sur la piste de sa défunte mère et de son père biologique. Pour sa démarche elle va requérir les services d’un journaliste. Tous deux se retrouveront en Louisiane. Ce qu’ils ne savent pas c’est que Cupidon est au rendez-vous…


 

 


Emma
Basé sur un classique de Jane Austen, c’est une comédie dramatique anglaise avec Anya Taylor-Joy et Johnny Flynn. La Emma en question, c’est plus fort qu’elle, est une  entremetteuse qui n’aime rien de moins que de trouver mari et femme aux uns et aux autres. Ce qu’elle va faire pour Harriet en quête d’un amoureux. La première sera servi à son tour puisque l’amour va se pointer aussi pour elle. L’histoire se déroule dans le cadre du début du XIXème siècle.  Dès les premières séquences, le ton est donné et on se rend vite compte que nous sommes en rendez-vous avec du comique. Qui est bienvenu en ces temps difficiles.



ARTICLES VIDÉOS ANTÉRIEURES :

2018-19:

2018-19

2017:

automne 2016 & hiver-Printemps 2017
ÉTÉ-AUTOMNE 2017

2016:

janvier, fÉvrier et mars 2016/a>
avril-mail 2016
ÉTÉ 2016