VIDÉOS automne 2016 & hiver-Printemps 2017
 
 

 


Chantez (Blu-ray)

C’est le film d’animation le plus dingue auquel il nous a été permis d’assister et signé Garth Jennings. Imaginez une star académie mais avec des animaux chantants. Au départ c’est le proprio d’un théâtre en déroute qui tente le grand coup en organisant à grands renforts de promo, un concours de chant. Se présente toutes sortes de candidats dont une truie épuisée après avoir donné naissance à vingt-cinq porcelets et un éléphant timide comme tout. Et ce n’est qu’un aperçu des postulants. On rit énormément.




 

 


Quelques minutes après minuit (Blu-ray)

Il s’appelle Conor et il ne l’a pas facile. Et quand on dit qu’un malheur ne vient jamais seul c’est son cas, avec une mère malade, vivant l’intimidation de la part de camarades à l’école et de surcroît une grand-mère rigide. Et c’est dans ses rêves qu’il s’évade auprès d’étranges créatures qui vont lui permettre de se fortifier. Dans la distribution de ce film fantastique de Juan Antonio Bayona on compte l’excellente




 

 


Priceless (Blu-ray)

La production chevauche entre romance et criminalité. Le réalisateur Ben Smallbone met en scène un veuf qui a perdu la garde sa fille. Il est assez paumé et peine à garder un job suffisamment longtemps. Il va finir par aboutir comme chauffeur de camion au long cours. Il ne sait finalement pas ce qu’il transporte. Lorsqu’il aura la révélation du contenu de sa cargaison, vous verrez alors sa vie basculer. On ne vous dira évidemment pas pourquoi, de peur de gâcher votre plaisir.







 

 


Nocturnal animals (Blu-ray)

Un drame dans un cadre chic. Une galeriste de Los Angeles s’ennuie à mourir. Elle ne manque pourtant pas rien, avec un mari richissime mais toujours absent. Un jour elle va recevoir un manuscrit de son ex perdu de vue depuis des années. Il lui demande de lire ce bouquin en devenir. Qui raconte une histoire violente. En lisant le texte, elle va raviver son intérêt pour cet amour d’autrefois. Est-il bon de remuer le passé de la sorte ? Le film de Tom Ford est léché va sans dire et servi par une distribution de choix comprenant Amy Adams, Jake Gyllenhall et Michael Shannon.





 

 


Loving (Blu-ray)

Nous sommes placés devant un grand film qui relève du documentaire. L’amour d’un blanc pour une noire en Virginie en 1958. Dans ces États-Unis racistes dans ce qu’il y a de plus odieux. Parce que c’est un couple interracial, ils seront menacés d’emprisonnement. Mais la peine sera suspendue à condition qu’ils quittent l’État. Ces deux là ne se laisseront pas faire et porteront l’affaire devant la Cour Suprême qui cassera le jugement de la première instance. Quel grand et beau film. A voir sans faute. Le réalisateur est Jeff Nichols avec deux acteurs au talent considérable Joel Edgerton et Ruth Negga.





 

 


La croix 2 (Blu-ray)

Nous sommes dans une pure fiction rondement menée, ou le personnage principal, Callan, sort d’une bande dessinée avec ses amis et se retrouvent dans les rues de Los Angeles. Il est détenteur d’un talisman spécial. Lui et ses potes vont devoir affronter des ennemis jurés, et sa tête est mise à prix. Pour venir à bout des forces du mal en présence, Callan va faire alliance avec un groupe qui possède aussi un talisman protecteur. De l’action et de la violence à profusion. C’est une réalisation de Patrick Durham.




 

 


The Eagle huntress (Blu-ray)

C’est un documentaire qui a eu un retentissement planétaire, et pourtant le sujet n’en est pas un de controverse. Mais il met en vedette le cas d’une jeune mongolienne âgée de 13 ans, Aisholpan, qui veut devenir, et le deviendra, chasseuse à l’aigle, un métier qui est généralement réservé aux hommes. Sa détermination est à toute épreuve. Et malgré la culture conservatrice en place, elle s’imposera. Et sans le savoir, elle sera à sa façon une féministe avant l’heure. La direction photo est spectaculaire avec ces immensités.




 

 


Noël ou presque (Blu-ray)

Il était une fois un veuf depuis quelques mois, qui doit quand même organiser un réveillon de Noël. Sans doute pense t-il que la vision de tous ses proches réunis va le consoler de sa peine. Mais il redoute aussi les tensions existantes entre ses enfants. Il sera servi. Seule la présence d’une tante excentrique va apporter un peu de fantaisie et calmer le jeu. Les fils sur Noël ont toujours leur lot d’exagérations sentimentales. C’est une comédie enjouée qui plaira à toute la famille. Qui met en vedette Kimbely Elise et Danny Glover.







 

 


Frank & Lola (Blu-ray)

L’histoire est toute simple mais avec beaucoup de contenu psychologique. A gauche vous avez un chef en cuisine qui monte  à Las Vegas. C’est Frank (Michael Shannon). A droite Lola (Imogen Poots) qui va le croiser. Une relation va se nouer très rapidement. Mais il ne faudra pas beaucoup de temps pour que le mec se rende compte que sa compagne le trompe. Et il a un dilemme, heureux ou pas, vous le verrez bien, car on lui propose de prendre la direction d’un grand restaurant parisien. C’est un thriller très réussi.





 

 


Barbie, héroïne de jeu vidéo

La célébrissime Barbie nous convie à toute une aventure, alors que dans ce film d’animation, elle va se retrouver en personnage de jeu vidéo, pratiquant le roller et faisant même partie d’une équipe, avec laquelle elle devra triompher d’une équipe adverse. L’occasion pour elle de se faire plein de nouveaux amis dont un émoticône espiègle. Encore là, comme dans toutes les productions animées la concernant, on soulignera la beauté des images.





 

 


What now ? (Blu-ray)

Une haute recommandation pour ceux qui ont le blues de l’univers. Allez voir What now ?, avec l’irrésistible Kevin Hart qui est l’équivalent black de James Bond et il porte lui le numéro 0054…Un soir il s’amène au casino de Philadelphie, où il aura un redoutable adversaire au poker en la personne d’un mafieux russe  Notre « héros » va ramasser la timbale avec cinq millions de dollars. Comme si de rien, il va poursuivre son petit bonhomme de chemin en déridant un public comme stand-up comic. Mais il ne rigolera pas longtemps, car il aura des gens sur ses trousses avec de méchantes intentions. Ça se termine, rassurez-vous, en un merveilleux happy-end.




 

 


ALI (Blu-ray)

On ressort cette biopic de Michael Mann datant de 2001 et dans lequel Will Smith s’en tirait avec les honneurs en chaussant les chaussures de Muhammad Ali. On suit sa carrière allant du combat contre Sonny Liston en 1964 jusqu’à George Foreman en 1974.  On joue sur les deux aspects, le sportif public et celui intime, et dans les deux cas animés d’une farouche conviction. Il demeurera à jamais un modèle d’affirmation.




 

 


Elle (Blu-ray)

Isabelle Huppert a réussi de son vivant à devenir une icône, non seulement du cinéma français, mais même mondial, remportant un « Golden Globe » de la meilleure interprète pour Elle de Paul Verhoeven qui lui a donné un rôle en platine avec cette femme tordue, dans laquelle elle excelle comme toujours, qui se fait violer, et où on apprendra qu’elle recherche cette violence et qu’elle a conclu une sorte de pacte pervers avec son agresseur. Plus pathologique que ça tu meurs. Cette actrice, et le qualificatif est faible, est proprement géniale. On adore.







 

 


Julieta (Blu-ray)

C’est une femme qui vit à Madrid et qui s’apprête à quitter la capitale espagnole, jusqu’au jour où elle croise la meilleure amie de sa fille.  Cette fille qu’elle n’a pas vu depuis des lustres et que finalement elle aimerait bien revoir. L’amie en question lui facilitera les retrouvailles. Qui vont être marqué par des écrits de la mère à la fille et où elle livrera les tréfonds de son âme. C’est un Pedro Almodovar de première, bien servi par deux actrices Emma Suarez et Adriana Ugarte. Il est rare que les relations mère fille sur fond de culpabilisation, ne fassent pas de bons films.





 

 


In a valley of violence (Blu-ray)

Un bon western le vendredi soir avec hot-dog, pop-corn et bière ça ne se refuse pas. Surtout si les deux acteurs principaux ont pour nom Ethan Hawke et John Travolta. L’histoire ? Un gars revient venger un ami assassiné. L’argument est mince. Mais le cinéaste Ti West met beaucoup de viande autour de l’os.





 

 


Resident Evil (Blu-ray)

Ce n’est ni un ni deux, mais trois films à la suite qui forme une trilogie avec Resident Evil. Dans l’ordre « L’Au-delà », « L’extinction «  et le troisième et non le moindre  « Le châtiment ». C’est une série de six films dont vous avez les épisodes deux, trois et quatre. Elle met en vedette Mila Jovovich qui dans la vie réelle a un sacré tempérament. On se souviendras qu’elle avait tout envoyé valser sur le plateau de Thierry Ardisson, quittant abruptement l’émission. Alors imaginez là en ancienne agente internationale de sécurité qui a bossé jadis pour une entreprise chimique, Umbrella Corporation, qui a délibérément déversé un virus effrayant dans l’air, faisant des survivants de notre planète des zombies. Il lui arrivera moult aventures. C’est l’adaptation d’un jeu vidéo japonais qui a remporté la plus importance recette à ce jour, soit un milliard de dollars. Et même si la fiction vous laisse de marbre, il faut voir la direction photo hallucinante, avec des images léchées au possible.



 

 


Ouija (Blu-ray)

Parlez aux morts. Voilà la proposition de ce film sous-titré « L’origine du mal ». C’est un film d’horreur, lui aussi inspiré d’un jeu vidéo, lui-même inspiré du célèbre jeu. Nous sommes à Los Angeles. On trouve une mère, l’excellente Elizabeth Reaser avec ses deux filles. Ce trio bien futé, arnaque des personnes crédules, en les mettant en contact avec leurs proches décédées. Mais leur petit manège prendra un tour inattendu, quand un véritable esprit s’en prendra à la fillette. On la trouve moins drôle. On essaiera coûte que coûte d’exorciser cet envoûtement non souhaité.



 

 


Course à la mort 2050 (Blu-ray)

C’est ni plus ni moins que le remake du film de 1975 « Course à la mort 2000 »  interprété par Sylvester Stallone et David Carradine. Alors que cette fois ils sont trois Jason Statham, Joan Allen et Tyrese Gibson. Des prisonniers, s’ils veulent être graciés, doivent remporter cinq courses automobiles. Autrement dit, on se comporte ici avec les bolides comme les gladiateurs de jadis en course de chars. Sauf qu’ici ça pétarade en pas pour rire. Des décibels pour notre plus grand défoulement. Se regarde très bien avec pop-corn et liqueur douce.  Entre parenthèses, il faut voir l’allure des autos au design futuriste va sans dire, celui de 2050.






 

 


La fille du train (Blu-ray)

Un bon thriller, surtout par une journée de bordée de neige, ça se prend très bien. Tate Taylor nous sert tout un divertissement avec La fille du train qui met en vedette Emily Blunt dans le rôle d’une divorcée qui prend très mal sa séparation et qui en vit les séquelles au plan psychologique. Avec pour conséquence qu’elle désire de tout son être un foyer stable dans lequel elle pourrait s’épanouir. Or passant quotidiennement en train devant une maison, elle se met à imaginer le climat dont elle rêve. Mais curieuse de ce qui se passe à l’intérieur, il lui sera réservée bien des surprises et pas des meilleures.



 

 


Les sept mercenaires (Blu-ray)

Il se fait si peu de western qu’il vaut la peine d’en mentionner la sortie quand il s’en pointe un et très bon de surcroît. Ça se passe dans un bled perdu nommé Rose Creek. Patelin dominé par un industriel despote. Comme les habitants n’en viennent pas à bout ils vont se tourner vers sept mercenaires pour en finir avec le tyran. Et les gars au-delà de l’appât du gain que ça représente pour eux, prennent le tout à cœur car ils travaillent aussi pour une noble cause. Parmi les mercenaires on retrouve Denzel Washington et Ethan Hawks.



 

 


Équité (Blu-ray)

Nous sommes plongés dans une entreprise de gestion de portefeuilles de Wall Street. Et vous avez une « tradeuse » pendant féminin et francisé du trader, assez rare comme personnage du genre au cinéma, Anna Gunn qui travaille en marge de l’introduction en bourse d’un produit controversé. Un peu une affaire à la Jérôme Kerviel quoi. C’est un suspense d’affaires qui contient tous les ingrédients qui feront que vous ne pourrez vous lever de votre siège autant que vous le voudrez.






 

 


Le bébé de Bridget Jones (Blu-ray)

Cette romance illustre parfaitement la vie affective compliquée des gens à l’ère numérique. Vous avez Bridget, quadragénaire carriériste qui s’est séparée de son conjoint. Elle va jouir momentanément de son nouveau statut de célibataire. Mais ça ne durera pas pas longtemps car Cupidon va se pointer et elle en pincera pour un autre mâle. Mais là, cette romance aura sa date de péremption puisqu’elle découvre qu’elle est dans l’attente d’un heureux événement alors qu’elle est retournée avec son ex. La question métaphysique, qui est le père ? Avec Renée Zellweger, Colin Firth et Patrick Dempsey.





 

 


Eliminators (Blu-ray)

Réalisé par James Nunn ce film d’action et ici ce dernier mot est un euphémisme, décrit la traque que mèene le plus dangereux tueur d’Europe qui veut trucider un ancien agent fédéral américain spécialisé dans les filatures et qui se terre à Londres. Mais si ce dernier demeure un tantinet nerveux, il va sans dire, il tient à protéger sa fille qui peut faire l’objet de menaces. Le duo formé par Scott Adkins et Stuart G. Bennett font merveille dans ce duel à finir.




 

 


Warcraft (Blu-ray)

C’est une réalisation de Duncan Jones en plein dans le style fantasy. Ici vous avez deux clans qui s’affrontent au royaume d’Azeroth et qui chacun à leur façon sont menacés d’extinction. Et c’est de voir comment face à ces échéances funestes on va tenter de s’en sortir. De l’action vous en avez à la tonne dans un déluge de merveilleux effets spéciaux.



 

 


The great race (Blu-ray)

Pour amuser toute la famille, surtout les jeunes têtes, nous recommandons fortement comme dérivatif à la grisaille, ce film d’animation réussi sur tous les plans de David Stoten qui nous plonge dans une compétition de locomotive où deux personnages, Thomas et Gordon, veulent avoir l’insigne honneur de conduire l’engin « Chicalor ». Et quand l’un deux sera en dificulté, on verra à quel point peut jouer la solidarité.



 

 


Popstar (Blu-ray)

Les amateurs de rap vont être conquis par ce film musical, qui nous fait voir un chanteur de ce style qui connaît une éclipse. Il a pour nom Conner4Real. Des gens dans son entourage lui recommandent alors de retrouver le groupe qui l’avait fait connaître The style Boyz. Mais il s’y refuse catégoriquement. Évidemment, comme dans toutes les productions de ce genre ça se termine par un happy end. Nous ne vous dirons certainement pas comment il va surmonter sa traversée du désert pour ne pas gâcher votre plaisir.






 

 


Neighbors 2 (Blu-ray)

Un couple s’apprête à accueillir un second poupon et projette enfin d’aller vivre en banlieue. Mais avant le départ, ils invitent leurs camarades d’universités pour une surboum tapageuse. Et ça dans le but de régler de vieux comptes avec une sororité adverse. De méchants voisins quoi. Vont-ils réussir leur mission. En tout cas, ici on mange une bonne tranche de son prochain dans la provocation totale, sexe inclus.





 

 


Ratchet et Clank(Blu-ray)

Les deux amis Ratchet et Clank unissent tout ce qu’ils ont pour contrer les sombres desseins de Drek, un triste sire qui veut s’en prendre à la galaxie toute entière. Dans ce film d’animation qui s’inspire du jeu vidéo à succès qui s’est écoulé à 13 millions d’exemplaires, on assiste au triomphe du bien sur le mal. C’est un beau succès de réalisation du duo formé de Kevin Munroe et Jessica Cleland.





 

 


Jason Bourne (Blu-ray)

Nous sommes en présence d’un film d’espionnage bien ficelé avec tous les ingrédients requis pour vous faire passer le temps. Réalisé par Paul Greenpas il met en vedettes Matt Damon, Vincent Cassel et Alicia Vikander. Un homme du renseignement et de métier un peu esseulé, est rejointe par une femme qui va le mettre en présence de malversations trouvées en fouillant dans des dossiers classés secrets de la CIA. Et lui qui est un féru des combats, va trouver moyen d’assouvir sa vengeance.



 

 


Comme des bêtes (Blu-ray)

Film d’animation mignon comme tout, coréalisés par Yarrow Cheney et Chris Renaud il raconte la déconvenue d’un petit chien, Max, qui se voit imposer au foyer par sa maîtresse, un gros chien de compagnie appelé Duke. Ça va être la querelle immédiate. L’ambiance sera si infernale que les deux vont se retrouver sans collier à la rue dans New York, et devant frayer avec des animaux de rues pour survivre. Mais il arrivera que leurs amis poilus, s’inquiétants de ce qui leur arrive, feront tout pour les retrouver et les ramener en lieu sûr.



 

 


La purge, l’année électorale (Blu-ray)

Dans ce film d’anticipation se déroulant aux États-Unis, il se trouve un rituel annuel La Purge, qui permet de trucider qui bon vous semble, avec l’idée sous-jacente de mettre de l’ordre dans le pays. Avec les débordements que l’on sait. Une sénatrice est dégoûtée par cette pratique qui a vu sa famille décimée. Et elle s’emploiera à promouvoir l’abolition de cette abomination. Cette campagne qu’elle mène n’est pas du goût d’opposants qui ont le sombre dessein de la voir au menu de la prochaine Purge. On ne vous dira pas comment ça se termine, de crainte de gâcher votre plaisir. Disons que l’héroïne trouvera quand même des aides.






 

 


Aventure dans les étoiles (Blu-ray)

Nous retrouvons la célébrissime poupée Barbie qui étend ses aventures au cosmos. Eh oui! Elle va chevaucher la galaxie à bord de son hoverboard spatial. Pour se rendre compte que les étoiles ne dansent plus comme avant dans l’espace sidéral. Elle va donc rejoindre un groupe qui s’eswt donnée pour mission de les sauver. Ce film d’animation brille de mille couleurs. Et si le but était d’enchanter les regards, c’est réussi sur toute la ligne.





 

 


Bienvenue à Monster High (Blue-Ray)

Vous êtes en mal d’exotisme ? C’est que vous ne connaissez pas l’école des monstres. Bienvenue à Monster High vous fait pénétrer dans des classes où se trouvent des êtres monstrueux, mais si attachants. Ils n’ont de monstrueux en somme que leur apparence. Car pour le reste, ils ont même le cœur sur la main, partant dans le monde entier pour arracher à la solitude des monstres reclus. Comme film d’animation on ne fait pas mieux et même les adultes s’y laisseront prendre.






ARTICLES VIDÉOS ANTÉRIEURES :

2016


2015 :