- VIDÉOS MARS -
 
 

 


Grace de Monaco (DVD)


Ce film d’Olivier Dahan qui retrace les premiers pas de Grace Kelly la star de cinéma en princesse de Monaco a été accueilli assez froidement. C’était un pari très risqué d’emprunter les chaussures d’une telle icône people par Nicole Kidman. Mauvais film ? Pas vraiment. Il se regarde même agréablement car on est tout de même dans un monde de rêve. Même si pour la princesse elle s’ennuyait d’Hollywood et qu’elle aurait aimé poursuivre sa carrière, ce que le prince Rainier ne voulut pas. Le film est parfait pour les jours de grisaille.



 

 


My girl (Blu-ray)


Dans le style « arracher les larmes » on ne fait pas mieux. On réédite en Blu-ray ce classique de 191 mettant en vedettes Macaulay Culkin et Anna Chumsky. L’histoire d’une jeune fille qui vit seule avec son père entrepreneur de pompes funèbres. Les installations de ce dernier sont au sous-sol, ce qui n’est pas sans effrayé un peu sa fille qui vit mal la mort de sa mère. Arrive Thomas un petit camarade, qui va tomber amoureux d’elle, et qui mourra à son tour piqué par un essaim d’abeilles. Et c’est le père de la fille qui doit embaumer le garçon. Vous voyez d’ici ce qui adviendra côté émotionnel. C’est poignant au possible.



 

 


The interview (Blu-ray)


C’est ce film ridiculisant le régime de la Corée du Nord qui a assure à The interview une visiblité instantanée. James Franco et Seth Rogen sont hilarant dans cette comédie désopilante. Un animateur de talk-show et son producteur sont impliqués dans un complot à l’échelle mondiale. C’est le prétexte pour en faire une tonne et caricaturer la dictature nord-coréenne. C’est fort le cinéma puisque il a déclenché un grave incident diplomatique. Tout est heureusement rentré dans l’ordre. Comme dans le film où tout finit bien.



 

 


Elsa & Fred (DVD)


Imaginez un duo avec Shirley Maclaine et Christopher Plummer. On la présente dans le communiqué de presse accompagnant la sortie du DVD comme une ado de 82 ans, rêveuse comme ce n’est pas permis. Lui c’est un veuf de 77 ans. La première a été marquée par la scène de la fontaine de Trevi dans la Dolce Vita de Fellini, séquence célèbre avec Anita Ekberg trônant dans le célèbre bassin romain. Et l’octogénaire veut refaire la scène avec son nouvel amoureux. Un rendez-vous est pris à Rome. C’est une très belle comédie sentimentale, douce à souhait qui montre que la vieillesse est loin d’être un naufrage.



 

 


La ritournelle (DVD)


Ce film de Marc Fitoussi nous conduit dans une région rurale en France. Où on retrouve un couple Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin. Qui s’aiment bien, mais la routine a un peu pris le dessus. Question de se changer les idées, la femme va faire une petite escapade à Paris pour s’oxygéner. Et c’et là qu’elle aura une aventure d’un soir avec un scandinave. Le mari viendra qu’à l’apprendre. Il est bouleversé. Mais on lui fait savoir que c’était peut-être une bonne chose pour elle et que lui, n’a-t-il pas été infidèle parfois ? Au final, madame va rentrer à la ferme plus amoureuse que jamais de son mari. Les deux acteurs campent superbement leurs personnages.



 

 


Whiplash (Blu-ray)


C’est un jeune homme, Andrew, tout à sa passion de la batterie de jazz, qui fait son entrée au Conservatoire de Manhattan. Et là il va tomber sur un directeur d’orchestre qui rend le mot dictateur très réducteur, car en réalité c’est un monstre fait homme. Il a déjà rendu des élèves complètement fous. Et il va se jouer entre ses deux là une guerre des nerfs qui tient presque du thriller. Il ya des moments complètement insoutenables. La réussite est-elle à ce prix ? A vous d’en juger c’est une réalisation de Damien Chazelle avec en vedettes Miles Teller et S.K. Simmons. Un très grand film sur la pédagogie en traitement de choc.



 

 


L’emprise du diable (DVD)


Le titre en soi est déjà un programme. Ce film d’épouvante de Christian E. Christiansen nous plonge dans une secte au rituel étrange puisque des jeunes filles disparaissent. Et au sein de cette confrérie maléfique, deux clans s’opposent, les membres plus âgés qui considèrent ces disparitions comme inscrites normalement dans le temps, et les plus jeunes qui accusent les plus vieux de ces crimes. Le climat est bien rendu qui tient le cinéphile amateur du genre en haleine. Ici on tutoie l’excellence.



 

 


Le chariot des damnés (DVD)


Il y avait un petit bout de temps qu’on n’avait pas vu Hilary Swank au grand écran. Elle revient en force dans le rôle d’une fermière trentenaire, qui vit seule sur sa terre n’ayant pas réussi à trouver d’âme sœur. Un jour on lui passe commande d’aller conduire trois femmes atteintes de démence chez un pasteur. Comme Mary n’a pas froid aux yeux, elle va accepter cette mission. En cours de route dans cette carriole brinquebalante, elles vont croiser un clochard. La conductrice, moyennant quelques billets va convaincre le bonhomme (Tommy Lee Jones) à les accompagner. La route comme vous le verrez ne sera pas de tout repos. C’est ce dernier qui réalise, joue, scénarise et coproduit ce film avec entre autres Luc Besson. L’actrice fait merveille dans ce rôle de femme courageuse.



 

 


La belle et la bête (DVD)


Précisons que ce n’est pas la version originale de Jean Cocteau qui demeure dans son Panthéon. Plutôt un « remake » de Christopher Gans avec dans le rôle de la Bête (Vincent Cassel) et celui de la Belle (Léa Seydoux). C’est périlleux de revisiter des films cultes. Cette dernière version a subi des critiques bien attendues évidemment. Mais vous seul en jugerez. La Bête on le sait maintenant fut jadis un beau prince et ce sera à la Belle d’en découvrir le secret dans ce château magique qui l’accueille. On saluera ici les effets spéciaux féériques.



 

 


Prédestination (DVD)


C’est un agent d’une organisation gouvernementale (Ethan Hawke) qui n’est pas un fonctionnaire gratte-papier. Au contraire, il est doté d’un pouvoir qui lui donne l’opportunité de remonter dans le temps. Et s’il le fait c’est dans le seul but de mettre le grappin sur un poseur de bombes qui a pour surnom Fizzle. C’est, vous l’aurez deviné, un film de science-fiction, rondement mené et cosigné par Michael et Peter Spiering. C’est une belle façon d’oublier l’hiver qui a même réussi à supplanter le printemps. Pop corn obligatoire et son coulis de beurre chaud.



 

 


Mange tes morts (DVD)


C’est un drame réalisé par Jean-Charles Hue. Il a une marotte cinématographique, c’est-à-dire que depuis 2003 il suit à la trace une famille de Yéniches du Nord de la France, des gitans, que l’on dit issue de la communauté des gens du voyage. Ici ce sont les trois frères Dorkel qui occupent l’écran. Un premier, Jason âgé de 18 ans va entrer dans la grande famille des baptisés chrétiens, on le verra en compagnie de son demi-frère Fred qui sort tout juste de prison et le petit dernier, Mickael, un jeune monstre sur deux pattes. Réunissez ce trio d’enfer et vous verrez qu’il y a de la matière pour quatre films. Pour le moment il y en a un, mais un très bon qui est en même temps une sacrée belle étude de mœurs.



 

 


L’homme qu’on aimait trop (DVD)


L’affaire Agnès Le Roux qui remonte à 1976 continue de défrayer les manchettes judiciaires. Agnès Le Roux (Adèle Haenel) est la riche héritière du casino de Renée sa mère (Catherine Deneuve). La jeune richarde en devenir va tomber raide dingue de l’homme de confiance de sa mère, Maurice Agnelet (Guillaume Canet). Elle va vouloir vendre ses parts et courir vers où bon lui semble. L’être aimé, calculateur va l’entraîner dans une manœuvre pour faire en sorte que sa mère perdre le contrôle de son entreprise. On comprendra que cette dernière est dévastée. Encore plus qu’après avoir tenté de s’enlever la vie, elle disparaîtra à jamais. Les soupçons se tournent alors vers Maurice. C’est le récit de ce fait divers qui passionne les français, d’autant que ça sent le fric à plein nez.  Singé du grand ami de la Deneuve, André Téchiné.



 

 


L’amour est un crime parfait (DVD)


C’est un prof de littérature qui s’est octroyé le droit de cuissage sur ses élèves. Et il affiche un impressionnant tableau de chasse. Sauf qu’il arrivera que sa dernière conquête est portée disparue. En même temps l’enseignant va croiser par hasard Anna qui est la belle-mère de l’élève en question. C’est un drame psychologique réalisé par les frères Jean-Marie et Arnaud Larrieu avec un casting du tonnerre, Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïweenn, Sara Forestier et Denys Podalydes.



 

 


Open windows (DVD)


Voici un thriller vraiment de notre époque puisqu’il implique l’usage de l’internet. C’est l’histoire d’un mec prénommé Nick, qui, oh le chanceux, va gagner grâce à un concours organisé en ligne, un merveilleux souper avec une actrice sexy. Mais il arrivera que le rêve va s’évanouir aussi vite car la star va annuler le rendez-vous à moins cinq. Étrangement, dans la même soirée, il va être contacté par un étrange personnage qui lui propose d’espionner la vedette grâce à internet. Débute alors une spirale infernale. C’est rodé au quart de tour cette coproduction Espagne/U.S.A. et tourné par Nacho Vigalondo avec en vedettes Elijah Wood et Sacha Grey.



 

 


Sous les jupes des filles (TVA)


C’est tout un défilé d’actrices que ce film Sous les jupes des filles d’Audrey Dana avec onze vedettes du grand écran dont entre autres la rarissime Isabelle Adjani, Laetitia Casta, Vanessa Paradis, Sylvie Testud. C’est un hommage que rend une cinéaste femme à toutes sortes de femmes aux horizons divers. On précise que c’est une comédie non féministe. Prétexte à ce que les actrices lâchent leur fou. C’est volontairement décousu pour permettre que les émotions s’expriment et il y en a à la pelle. Les hommes sont invités à le regarder tout spécialement.